Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 janvier 2012

Pour l'enfouissement des réseaux électriques THT

Il est de mon devoir d’alerter les citoyens et les pouvoirs publics sur les conséquences dommageables qu’occasionnerait le projet de construction d’une ligne aérienne de 400 000 volts à 24 fils en surplomb de la commune de TOURMIGNIES.

Il est de mon devoir de protéger les richesses environnementales d’un des plus beaux villages de la Pévèle en favorisant la création d’un Espace Naturel Sensible et le classement de ses sites et paysages remarquables qui en constituent l’identité.

Il est de mon devoir de préserver le patrimoine bâti de la commune de TOURMIGNIES reconnu d’intérêt  national  et régional.

Il est de mon devoir d’invoquer le principe de précaution en matière  de santé publique. Principe déjà respecté par les tourmignisiens en matière de risque d’inondation.Cahier d'acteur photo 3.jpg

 

En tant que Maire, j’entends insister sur les manquements aux principes d’équivalence, d’argumentation et de transparence du débat public, fondements démocratiques qui honorent notre pays.

 

C’est pourquoi j’ai décidé de rédiger un cahier d’acteur que je mettrai prochainement à votre disposition.

 

C’est aussi la raison pour laquelle j’ai signé la pétition mise en ligne par le collectif  RPEL 59. Vous pouvez directement accéder à cette pétition en cliquant sur le lien :

 

www.petitions24.net/rpel59

 

Par ailleurs, pour en savoir plus sur le projet de lignes à Très Haute Tension de RTE au sein de La Pévèle, je vous invite à consulter et à poser vos questions sur le site du débat public en cliquant sur le lien suivant :

 

www.debatpublic-lillearrastht.org

 

dimanche, 11 décembre 2011

Projet RTE

Chères Tourmignisiennes, chers Tourmignisiens,

RTE (entreprise responsable du réseau de transport d’électricité français) a pour projet d’augmenter la capacité électrique de la ligne aérienne à 400 000 volts qui relie le poste d’AVELIN et celui de GAVRELLE (nord d’Arras) via TOURMIGNIES. Les travaux pourraient débuter fin 2015 et durer deux ans.

Les enjeux socio-économiques de ce projet sont importants car il vise à assurer la sécurité d’alimentation électrique d’un vaste territoire englobant les zones de Lille et d’Arras jusqu’à la région parisienne (réduction des coupures et régulation des ondes de tension). Depuis quelques années cette ligne a subit des transits importants proches de la saturation. Le renforcement de ce tronçon permettrait aussi de favoriser l’équilibre des échanges transfrontaliers d’énergie électrique, ce qui donne à ce projet un intérêt national. Il s’agit pour RTE de chercher, par cet investissement, à  faire face au développement de la production d’énergie notamment éolienne et photovoltaïque.

A ce stade deux variantes de tracés de principe sont envisagées pour la construction de cet ouvrage : l’une à proximité de la ligne actuelle (variante Est), l’autre à proximité de l’autoroute A1 et de la ligne TGV Nord (variante Ouest).

En ce qui concerne la variante Est qui passe par notre commune, après avoir procédé à une analyse multicritère (réponse aux besoins et impacts environnementaux) RTE a retenu la possibilité de la construction d’une ligne 400 000 volts à double circuit en remplacement de la ligne aérienne 400 000 volts simple existant actuellement.

RTE a ainsi rejeté notamment le renforcement des câbles existants (le niveau de flux à atteindre ne permet pas d’envisager cette solution) ; la création d’une seconde ligne parallèle à l’existante (impacts environnementaux trop importants) ;  la création de liaisons souterraines (coût trop important : 8 fois celui de la technique aérienne, interdiction de construction aux abords de l’ouvrage) ; une nouvelle liaison entre GAVRELLE et MASTAING (non retenue pour des raisons environnementales).

 S’agissant de la réalisation d’une ligne d’au moins 400 000 volts, RTE a  l’obligation d’organiser un débat public.

Celui qui concerne notre commune aura lieu le

14 décembre 2011 à 18 H 30

à la salle de fêtes de PHALEMPIN, 5 rue J.Baptiste Lebas.

 

Il doit nous permettre de prendre connaissance des projets et de débattre de leurs impacts sur notre commune et les mesures compensatoires envisagées..

Sur le territoire de Tourmignies des espaces boisés protégés dans le cadre du PLU, la création probable d’un Espace Naturel Sensible sur le Domaine d’Assignies, la création de corridors écologiques vers la forêt de Phalempin, l’existence d’une Trame verte, la proximité d’un bâtiment classé (Eglise Saint Pierre à Antioche), et surtout la proximité d’habitations et d’exploitations agricoles et maraîchères sur le tracé sont autant d’éléments que la municipalité compte résolument faire valoir afin qu’ils soient pris en compte dans le projet qui sera retenu.

Vous pouvez déjà trouver de nombreuses informations sur le site : http://www.debatpublic-lillearrastht.org/ et y déposer vos questions.

Je vous donne donc rendez-vous lors de ce débat public et reste à votre disposition pour toutes informations complémentaires.

                                                                  Alain Duchesne

11:33 Écrit par Alain DUCHESNE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alain duchesne, tourmignies

samedi, 19 novembre 2011

Pavillon Le Petit Rouge : Domaine d'Assignies de TOURMIGNIES

Petit Rouge.jpg

Eléments support du discours d’Alain Duchesne,

 Maire de Tourmignies,

Lors de la réunion du CRPS

 du Vendredi 18 novembre 2011

délibérant sur

l’inscription à l’inventaire des Monuments historique du

Pavillon le Petit Rouge de Tourmignies

 

Je voudrais tout d’abord remercier Madame THEAULT et l’ensemble des membres de la Direction Régionale des Affaires Culturelles pour cette étude, merci aux membres du Comité Régional du Patrimoine et des Sites de s’être réunis pour étudier la pertinence du souhait unanime de la municipalité de Tourmignies de sauvegarder le Pavillon le Petit Rouge dans le cadre de la loi de 1913.

 

Si subsistent de nombreuses œuvres en bon état sur le domaine d’Assignies : le lac, les serpentines, des ponts suspendus, une grille monumentale, les  grottes de rocailles, une glacière, un pont du XVIIIè siècle,  le pavillon est la pièce essentielle de cet ensemble au sens philosophique du mot essentiel « ce sans quoi la chose n’est pas ». Encore dans son intégralité, il témoigne du dimensionnement du lieu. A la belle époque il ne fallait pas moins de 27 personnes pour entretenir depuis le Petit Rouge les jardins paysagers du domaine qui serait l’œuvre de Barillet Deschamps (buttes Chaumont de Paris).

Au XIX déjà l’enchantement naturel du site avait incité la famille BOUTRY à conjuguer l’art et la nature en  l’ornant de reproductions statuaires des œuvres d’Antoine Coycevox : Hamadryade et Flore.

Perpétuer cet enchantement dans ce lieu insolite situé à 15 kilomètres de Lille au cœur de la Pévèle (Pabula : prairie en latin)  c’est ce qu’il vous est offert aujourd’hui d’accomplir. La municipalité de Tourmignies porte ce dessein avec l’association historique de Tourmignies, avec sa population qui a plébiscité la pétition contre l’urbanisation du Domaine par la communauté de Communes du Pays de Pévèle.

En plus de la qualité de son architecture anglo-normande, œuvre  d’Henry MEURILLON qui a également réalisé l’Hôtel d’HESPEL siège de la Banque de France rue Royale à Lille qui a fait l’objet d’une inscription,  c’est la correspondance que ce chalet du second empire entretient avec son environnement naturel et paysager qu’il s’agit de préserver. La municipalité de Tourmignies par l’intermédiaire de la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement a demandé la sauvegarde du domaine dans son entièreté dans le cadre de la loi de 30. Cette demande a été retenue par la DREAL et proposée le 11 octobre dernier à Monsieur le préfet.

La municipalité de Tourmignies a également voté à l’unanimité la création d’une zone de préemption sur le site aux titres des Espaces Naturels  Sensibles. Les services de Monsieur SCHEPMAN Vice-Président du Conseil Général en charge de l’environnement travaillent à la définition du périmètre de l’ENS qui pourrait dépasser la dimension actuelle du Domaine et se rapprocher de ce qu’il était à la fin du XIXème siècle. Je tiens à rappeler que les ENS gérés par le Conseil Général du Nord sont des espaces ouverts au public. Ce sont là les résultats de la séance de travail du comité de pilotage qui s’est tenu à Tourmignies le 19 Mai 2011.

 

Qui mieux que ce pavillon peut témoigner de cette période de l’histoire de France que l’on a tous étudié au lycée à laquelle les industriels du Textile entre autres cherchaient à obtenir un rang de notable en acquérant de vastes étendues foncières, parfois un château, et en participant au développement local par le biais d’un mandat de Maire comme ce sera le cas de Felix BOUTRY (de 1896 à 1907). Il créera sur Tourmignies d’autres bâtiments remarquables tels l’école du Sacré Cœur aujourd’hui rénovée et le patronage qui fait l’objet d’un projet de réhabilitation dans le périmètre de l’église de Tourmignies classée bâtiment historique en 1920.

 

Lors de la réunion des services techniques du Conseil Général, du Conseil Régional ; de l’Etat qui s’est tenue dans les locaux du Conseil Régional le 9 novembre 2011 ont été évoqués l’éclectisme des potentialités du pavillon : Lieu de formation dédié à l’art, école d’architecture, Succursale du Louvre Lens, Lieu dédié à l’artisanat , centre de formation d’apprentissage pour les métiers par exemple liés à l’environnement, Lieu  dédié aux services aux personnes âgées, Lieu destiné à accueillir les enfants  autistes…

Le 5 juillet 2011, la communauté de communes du Pays de Pévèle propriétaire du domaine depuis 2005 a décidé de revendre le domaine d’Assignies.

 

Inscrire aujourd’hui le Pavillon le petit rouge c’est reconnaître la valeur de ce domaine dans son entièreté, c’est protéger notre patrimoine architectural et naturel de la destruction ; c’est en prolonger  l’histoire.

 

 

Après délibération le CRPS a décidé d’inscrire le Pavillon le Petit Rouge aux Monuments Historiques

 

 

jeudi, 27 octobre 2011

MARCHE AUTOMNAL

colchi01[1].jpg

L’Association COLCHIQUE

 

 

Organise le Dimanche 30 octobre 2011 - de 10H à 18H

Salle des fêtes Robert Bonte à TOURMIGNIES

 

Son marché automnal

 

Une diversité d’arbustes, plantes, petites fleurs d’automne et de pomponnettes vous sera proposée ainsi que des produits du terroir

 

Sur place également buvette et pâtisseries proposées par l’APEEPT

 

Nous comptons sur votre présence

07:51 Écrit par Alain DUCHESNE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tourmignies, pévèle, alain duchesne