Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 19 novembre 2011

Pavillon Le Petit Rouge : Domaine d'Assignies de TOURMIGNIES

Petit Rouge.jpg

Eléments support du discours d’Alain Duchesne,

 Maire de Tourmignies,

Lors de la réunion du CRPS

 du Vendredi 18 novembre 2011

délibérant sur

l’inscription à l’inventaire des Monuments historique du

Pavillon le Petit Rouge de Tourmignies

 

Je voudrais tout d’abord remercier Madame THEAULT et l’ensemble des membres de la Direction Régionale des Affaires Culturelles pour cette étude, merci aux membres du Comité Régional du Patrimoine et des Sites de s’être réunis pour étudier la pertinence du souhait unanime de la municipalité de Tourmignies de sauvegarder le Pavillon le Petit Rouge dans le cadre de la loi de 1913.

 

Si subsistent de nombreuses œuvres en bon état sur le domaine d’Assignies : le lac, les serpentines, des ponts suspendus, une grille monumentale, les  grottes de rocailles, une glacière, un pont du XVIIIè siècle,  le pavillon est la pièce essentielle de cet ensemble au sens philosophique du mot essentiel « ce sans quoi la chose n’est pas ». Encore dans son intégralité, il témoigne du dimensionnement du lieu. A la belle époque il ne fallait pas moins de 27 personnes pour entretenir depuis le Petit Rouge les jardins paysagers du domaine qui serait l’œuvre de Barillet Deschamps (buttes Chaumont de Paris).

Au XIX déjà l’enchantement naturel du site avait incité la famille BOUTRY à conjuguer l’art et la nature en  l’ornant de reproductions statuaires des œuvres d’Antoine Coycevox : Hamadryade et Flore.

Perpétuer cet enchantement dans ce lieu insolite situé à 15 kilomètres de Lille au cœur de la Pévèle (Pabula : prairie en latin)  c’est ce qu’il vous est offert aujourd’hui d’accomplir. La municipalité de Tourmignies porte ce dessein avec l’association historique de Tourmignies, avec sa population qui a plébiscité la pétition contre l’urbanisation du Domaine par la communauté de Communes du Pays de Pévèle.

En plus de la qualité de son architecture anglo-normande, œuvre  d’Henry MEURILLON qui a également réalisé l’Hôtel d’HESPEL siège de la Banque de France rue Royale à Lille qui a fait l’objet d’une inscription,  c’est la correspondance que ce chalet du second empire entretient avec son environnement naturel et paysager qu’il s’agit de préserver. La municipalité de Tourmignies par l’intermédiaire de la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement a demandé la sauvegarde du domaine dans son entièreté dans le cadre de la loi de 30. Cette demande a été retenue par la DREAL et proposée le 11 octobre dernier à Monsieur le préfet.

La municipalité de Tourmignies a également voté à l’unanimité la création d’une zone de préemption sur le site aux titres des Espaces Naturels  Sensibles. Les services de Monsieur SCHEPMAN Vice-Président du Conseil Général en charge de l’environnement travaillent à la définition du périmètre de l’ENS qui pourrait dépasser la dimension actuelle du Domaine et se rapprocher de ce qu’il était à la fin du XIXème siècle. Je tiens à rappeler que les ENS gérés par le Conseil Général du Nord sont des espaces ouverts au public. Ce sont là les résultats de la séance de travail du comité de pilotage qui s’est tenu à Tourmignies le 19 Mai 2011.

 

Qui mieux que ce pavillon peut témoigner de cette période de l’histoire de France que l’on a tous étudié au lycée à laquelle les industriels du Textile entre autres cherchaient à obtenir un rang de notable en acquérant de vastes étendues foncières, parfois un château, et en participant au développement local par le biais d’un mandat de Maire comme ce sera le cas de Felix BOUTRY (de 1896 à 1907). Il créera sur Tourmignies d’autres bâtiments remarquables tels l’école du Sacré Cœur aujourd’hui rénovée et le patronage qui fait l’objet d’un projet de réhabilitation dans le périmètre de l’église de Tourmignies classée bâtiment historique en 1920.

 

Lors de la réunion des services techniques du Conseil Général, du Conseil Régional ; de l’Etat qui s’est tenue dans les locaux du Conseil Régional le 9 novembre 2011 ont été évoqués l’éclectisme des potentialités du pavillon : Lieu de formation dédié à l’art, école d’architecture, Succursale du Louvre Lens, Lieu dédié à l’artisanat , centre de formation d’apprentissage pour les métiers par exemple liés à l’environnement, Lieu  dédié aux services aux personnes âgées, Lieu destiné à accueillir les enfants  autistes…

Le 5 juillet 2011, la communauté de communes du Pays de Pévèle propriétaire du domaine depuis 2005 a décidé de revendre le domaine d’Assignies.

 

Inscrire aujourd’hui le Pavillon le petit rouge c’est reconnaître la valeur de ce domaine dans son entièreté, c’est protéger notre patrimoine architectural et naturel de la destruction ; c’est en prolonger  l’histoire.

 

 

Après délibération le CRPS a décidé d’inscrire le Pavillon le Petit Rouge aux Monuments Historiques

 

 

Commentaires

Une bonne nouvelle pour tous les tourmignisiens.
Merci à l'ensemble du Conseil Municipal de ne pas avoir laissé le projet Vinci aboutir.

Écrit par : Dominique | samedi, 19 novembre 2011

Le Syndicat d’initiative de Mons-en-Pévèle s’est inscrit dans cette fabuleuse histoire du domaine d’Assignies par le biais d’une exposition proposée à trois reprises dans des lieux culturels.

Cette exposition, composée de photos anciennes et récentes, de témoignages, de récits pourrait enrichir la salle d’interprétation qui verra peut être le jour dans l’enceinte du « Petit Rouge ».

L’idée est lancée, espérons qu’elle sera reprise par celles et ceux qui se sont battus pour que vive ce domaine riche d’une histoire de plusieurs siècles !


Tourmignies, une épopée qui n’en finit pas d’être contée.

Françoise Gomès, présidente du syndicat d’initiative de Mons-en-Pévèle.

Écrit par : GOMES FRANCOISE | samedi, 26 novembre 2011

Aprés le retrait du projet Vinci (et donc de celui de la CCPP qui etait uniquement à porté financiere), ceci est une avancée non negligeable qui demontre le bien fondé de la position du conseil municipal de Tourmignies concernant le domaine d'Assignies.
C'est une premiere reconnaissance officielle de l'interet historique du site (ce dont nous n'avons jamais douté !).
Le "reve" de la creation d'un site type Lacroix-Laval n'en est desormais plus un mais un projet coherent.
Prochaine étape l'ENS.
Il faut continuer de soutenir Mr le Maire de Tourmignies ainsi que l'equipe municipale.

Écrit par : patrice | dimanche, 27 novembre 2011

Le domaine d'Assignies constitue non seulement un territoire marqué
> par l'Histoire, mais un biotope assez exceptionnellement préservé aux
> portes d'agglomérations aux infrastructures colossales et de zones
> suburbaines parmi les plus denses de France. De multiples
> associations, notamment d'histoire locale (celle de Mérignies, celle
> de Tourmignies, la Société historique du pays de Pévèle, les Amis du
> PP...) ont oeuvré avec opiniâtreté pour aider à mieux faire connaître
> au public et à mettre en valeur ce bijou de nature et de culture.
> Quand nous voyons la surprenante destinée de vénérables domaines
> analogues, comme celui de Luchin à Camphin-en-Pévèle, nous ne pouvons
> que nous réjouir des soins attentifs dont la population de
> Tourmignies et son maire entourent cet antique fief qui, grâce à eux,
> est encore empreint de ce que nos Anciens nommaient le "génie du lieu".
> Jean-Louis Pelon, prés. hon. de la Société historique du pays
> de Pévèle, prés. des Amis de Bouvines

Écrit par : JL Pelon | lundi, 28 novembre 2011

« Le Petit Rouge » dans la cour des grands
mardi 29.11.2011, 05:32 - La Voix du Nord
Le pavillon, à l'entrée du parc de Tourmignies, protégé comme monument historique : voilà une décision de la Commission régionale du patrimoine et des sites, qui réjouit le maire du village, Alain Duchesne dans l'attente de la décision finale du préfet, voire de la commission nationale des monuments historiques. Désormais, le petit village pévélois joue dans la cour des... grands ! Outre le pavillon, les spécialistes ont décidé, lors de la même réunion, de demander la protection des anciennes casernes Schramm de Lille, du château de Westhove à Blendecques, de la basilique du Saint-Cordon de Valenciennes, et de l'ancien hôpital général de Cambrai... Excusez du peu ! tJ. B.• AUJOURD'HUI

Écrit par : Voix du Nord 29/11/2011 | mardi, 29 novembre 2011

Monsieur le Maire de Tourmignies, le Conseil Municipal et les habitants du village ont, par leur opiniâtreté et pugnacité, fait aboutir le projet de classement aux Monuments Historiques du "Pavillon du Petit Rouge".
C'et l'un des derniers témoins d'une époque aujourd'hui révolue, celle des grands industriels du textile de la fin du XIXème siècle.
Henry Boutry avait fait appel aux meilleurs architectes de l'époque.
Le parc de 30 hectares était à la mesure de l'imposant château et probablement l'oeuvre de l'architecte-paysagiste Barillet-µDeschamps qui, dans les années 1860, était venu à Lille superviser les travaux du jardin Vauban actuel.
On sait que, sollicité par des industriels du Nord, il avait accepté de dessiner quelques jardins.
Le pavillon et le parc forment un tout, et nous formulons le voeu que le futur projet en tienne compte.

C'est un véritable challenge que de faire vivre, sans le détruire, l'esprit du lieu.

Micheline Dervaux, Présidente de l'Association Histoire et Vie de Tourmignies

Écrit par : Histoire et Vie de Tourmignies | lundi, 12 décembre 2011

Je tiens à remercier tous ceux qui ont contribué à la sauvegarde du domaine du parc de Tourmignies. Ce parc représente mon enfance car j'ai vécu à Tourmignies étant gamin et cela m'aurait profondément attristé de le voir disparaître. Voir le domaine sauvegardé est formidable. J'espère sincèrement que le domaine réouvrira ses portes et que nous pourrons de nouveau nous promener dans le parc.

Écrit par : Redlich Nicolas | mardi, 28 février 2012

franchement trop contente que monsieur duchesne et son conseil municipal ont su conserver le domaine du parc de tourmignies

Écrit par : loyez | dimanche, 04 mars 2012

jy suis alles en vacance avec mes enfant tres grand parc un grand etang pour les enfant samuse le cafe les poulet le dimache exct mes jai apris que le camping de tourmignie excisterai plus quel domage un si beau chateau

Écrit par : reveuse | mardi, 18 septembre 2012

Écrire un commentaire