Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 décembre 2009

CEREMONIE DES VOEUX

samedi, 19 décembre 2009

JOYEUX NOEL

EGLISE NEIGE fêtes de Noël 2.jpg

jeudi, 17 décembre 2009

Réunion CCPP à Tourmignies

Si le tourisme d'affaires s'invite à Assignies, le maire veut son béguinage

jeudi 17.12.2009, 05:05 - La Voix du Nord PAR JEAN BISCHOFF seclin@lavoixdunord.fr

duchesne.jpg

Les arguments d'Alain Duchesne ont été applaudis par une demi douzaine de Tourmignisiens venus assister à la réunion.

 

 Cinq ans après avoir acquis le parc d'Assigniesà Tourmignies, la communauté de communes du paysde Pévèle (CCPP) continue d'avancer pour valoriser ses dix-huit hectares à vocation touristique. Avecun partenaire privilégié, semble-t-il : Cap Sensoria, société spécialisée dans le tourisme d'affaires et de loisirs.

À l'occasion de l'assemblée générale de la CCPP, mardi soir à Tourmignies, son président et maire de Templeuve, Luc Monnet, relayé par le vice-président au tourisme et maire de Cysoing, Benjamin Dumortier, ont fait un point d'étape sur l'appel à projets, lancé en 2008, visant à mettre en valeur le parc d'Assignies. « Des deux candidats restant en lice, nous avançons plus avec l'un, Cap Sensoria », a convenu le premier qui a rappelé qu'une délégation pévèloise avait visité un des sites de la société, Val de Seine, au sud de Paris. Le concept proposé ? Concevoir un lieu dédié au tourisme d'affaires et de loisirs pouvant aussi accueillir des événements familiaux. Concrètement : environ cent cinquante cottages pour l'hébergement et des équipements communs tels que restaurant, salle d'animation, centre de balnéothérapie... « Du style Center Park », a hasardé Luc Monnet avant de vite se reprendre : « Nous ne sommes pas dans ce contexte d'usine à tourisme ! » Et de donner des assurances en indiquant que le cachet historique du site de l'ancien château de la famille Boutry serait préservé. « On ne verra pas de grues sur le site au début 2010 », a continué le président en espérant qu'au mieux, « les travaux de voirie et de réseaux pourraient commencer fin 2010 », et que « l'équipement soit opérationnel fin 2012... » Reste que si le tourisme d'affaires pourrait représenter 60 % du chiffre d'affaires de la future structure dans une région où ce type d'équipement fait défaut, bien des inconnues demeurent. Et le moindre ne sera pas de trouver des investisseurs pour ce projet évalué à 25 millions d'euros. « Ce qui pose problème, a précisé Benjamin Dumortier, ce ne sont pas les 65 % dévolus aux logements pour lesquels il est possible de bénéficier d'avantages fiscaux, mais c'est le choix du mode de financement pour les 35 % que représentent les équipements communs.

 » Autre souci : comment permettre l'accès des Pévèlois à certains endroits et selon certains créneaux horaires, sans que la responsabilité du gestionnaire soit, éventuellement, mise ne cause car il ne s'agirait pas d'un espace public. « Il faudrait une sorte de laisser passer pour nos administrés, a avancé le maire de Tourmignies. Après tout, ça leur appartient ça a été payé avec leurs impôts ! » Pierre d'achoppement supplémentaire du côté de Tourmignies qui devrait modifier son plan local d'urbanisme pour que le projet puisse sortir de terre : si la société a pris en compte l'éventuelle création d'une résidence pour personnes âgées in situ, Alain Duchesne, lui, veut un béguinage tel qu'il l'a inscrit dans son PLU sur des terrains appartenant à la CCPP. Et il n'en démordra pas !

vendredi, 11 décembre 2009

Conseil communautaire à Tourmignies

La réunion du Conseil

de la communauté de communes du Pays de Pévèle

 aura lieu à la salle des fêtes de Tourmignies

le mardi 15 décembre à 19 H 30.

 

Le point trois de l’ordre du jour prévoit une information sur l’appel à projets pour la valorisation du Domaine d’Assignies de Tourmignies.

 

Je tenais à vous rappeler que ces réunions sont publiques et que vous pouvez donc y assister. Cependant seuls les élus au conseil communautaire peuvent y prendre la parole.