Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 17 décembre 2009

Réunion CCPP à Tourmignies

Si le tourisme d'affaires s'invite à Assignies, le maire veut son béguinage

jeudi 17.12.2009, 05:05 - La Voix du Nord PAR JEAN BISCHOFF seclin@lavoixdunord.fr

duchesne.jpg

Les arguments d'Alain Duchesne ont été applaudis par une demi douzaine de Tourmignisiens venus assister à la réunion.

 

 Cinq ans après avoir acquis le parc d'Assigniesà Tourmignies, la communauté de communes du paysde Pévèle (CCPP) continue d'avancer pour valoriser ses dix-huit hectares à vocation touristique. Avecun partenaire privilégié, semble-t-il : Cap Sensoria, société spécialisée dans le tourisme d'affaires et de loisirs.

À l'occasion de l'assemblée générale de la CCPP, mardi soir à Tourmignies, son président et maire de Templeuve, Luc Monnet, relayé par le vice-président au tourisme et maire de Cysoing, Benjamin Dumortier, ont fait un point d'étape sur l'appel à projets, lancé en 2008, visant à mettre en valeur le parc d'Assignies. « Des deux candidats restant en lice, nous avançons plus avec l'un, Cap Sensoria », a convenu le premier qui a rappelé qu'une délégation pévèloise avait visité un des sites de la société, Val de Seine, au sud de Paris. Le concept proposé ? Concevoir un lieu dédié au tourisme d'affaires et de loisirs pouvant aussi accueillir des événements familiaux. Concrètement : environ cent cinquante cottages pour l'hébergement et des équipements communs tels que restaurant, salle d'animation, centre de balnéothérapie... « Du style Center Park », a hasardé Luc Monnet avant de vite se reprendre : « Nous ne sommes pas dans ce contexte d'usine à tourisme ! » Et de donner des assurances en indiquant que le cachet historique du site de l'ancien château de la famille Boutry serait préservé. « On ne verra pas de grues sur le site au début 2010 », a continué le président en espérant qu'au mieux, « les travaux de voirie et de réseaux pourraient commencer fin 2010 », et que « l'équipement soit opérationnel fin 2012... » Reste que si le tourisme d'affaires pourrait représenter 60 % du chiffre d'affaires de la future structure dans une région où ce type d'équipement fait défaut, bien des inconnues demeurent. Et le moindre ne sera pas de trouver des investisseurs pour ce projet évalué à 25 millions d'euros. « Ce qui pose problème, a précisé Benjamin Dumortier, ce ne sont pas les 65 % dévolus aux logements pour lesquels il est possible de bénéficier d'avantages fiscaux, mais c'est le choix du mode de financement pour les 35 % que représentent les équipements communs.

 » Autre souci : comment permettre l'accès des Pévèlois à certains endroits et selon certains créneaux horaires, sans que la responsabilité du gestionnaire soit, éventuellement, mise ne cause car il ne s'agirait pas d'un espace public. « Il faudrait une sorte de laisser passer pour nos administrés, a avancé le maire de Tourmignies. Après tout, ça leur appartient ça a été payé avec leurs impôts ! » Pierre d'achoppement supplémentaire du côté de Tourmignies qui devrait modifier son plan local d'urbanisme pour que le projet puisse sortir de terre : si la société a pris en compte l'éventuelle création d'une résidence pour personnes âgées in situ, Alain Duchesne, lui, veut un béguinage tel qu'il l'a inscrit dans son PLU sur des terrains appartenant à la CCPP. Et il n'en démordra pas !

Dans le creux de l'oreille

jeudi 17.12.2009, 05:04 - La Voix du Nord 
 
Musique « durable »... 
Une école intercommunale de musique existe en Pévèle, avec deux antennes à Bersée et Cysoing. La formation, créée depuis plus d'un an par Attiches et Tourmignies, ne semblait pas faire l'unanimité au sein de la communauté de communes du pays de Pévèle (CCPP). Ce que n'avait pas « digéré » le maire de Tourmignies, Alain Duchesne. Lors de l'assemblée générale de la CCPP, il a souligné son contentement de voir inscrit au procès-verbal de la dernière réunion que « la demande de subvention de l'école de musique Tourmignies-Attiches a été renvoyée en commission ». Que les élèves attichois et tourmignisiens s'économisent quelques kilomètres pour apprendre ou pratiquer la musique, n'est-ce pas, aussi, du développement durable ?

20:57 Écrit par Alain DUCHESNE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alain duchesne, tourmignies, pévèle

dimanche, 27 septembre 2009

rappel information

Le ramassage des encombrants aura lieu à Tourmignies le

Mercredi 30 septembre à partir de 6 H 30

Conseil Municipal du 30 septembre à 19 H 30

Ordre du Jour

- Approbation du compte-rendu du  10 juillet 2009

- Délibérations :  

Approbation de la révision simplifiée du PLU

Approbation de la modification du PLU

Mise à jour des statuts de la CCPP

Taux de promotion

Restes à recouvrer

Adhésion des communes de Cursy en Almont et Tartiers (Aisne) au SIDEN SIAN pour la compétence eau potable et industrielle

 

Questions et informations diverses :

 

-          Organisation de la représentation théâtrale du 25 Octobre 2009

-          Organisation du 11 Novembre 2009 (exposition vente d’objets militaires)

-          Point sur la braderie 2009

-          Point sur la rentrée scolaire de l’école Jean de la Fontaine

-          Point sur la garderie

-          Aménagement de la traversée de la RD 54 pour les personnes à mobilité réduite

-         Ouverture de la boulangerie

-          Affaire Firecka

-          Ecole de Musique Tourmignies-Attiches

 

dimanche, 20 septembre 2009

Ecole de Musique Tourmignies Attiches

A Tourmignies s’était aussi la rentrée pour les musiciens. Les enfants étaient heureux de retrouver leurs professeurs. Les cours de Musique ont repris pour nos saxophonistes.

Braderie 2009 (85).JPG

 

Pour tous renseignements sur les formations musicales dispensées vous pouvez contacter Monsieur Liégeois Président de l’Harmonie Ecole de Tourmignies-Attiches au 06 12 93 41 02

Traditionnelle Braderie de Tourmignies

La traditionnelle braderie de Tourmignies à une fois encore tenue toutes ses promesses. Dés treize heures prés de 70 exposants ont présenté leurs objets à la vente.

Braderie 2009 (92).JPG

La rue de l’Eglise éclairée d’un soleil magnifique, s’est rapidement remplie de promeneurs tant intéressés par la beauté du site (certains ont déjà dit qu’ils reviendraient demain pour visiter notre Eglise classée au titre des bâtiments de France, réplique du Palais Rihour de Lille). que par les objets et légumes  exposés. Parmi ces derniers ont trouvé à l’étalage de Francis Wacrenier, maraîchers de la Commune, les fameuses Pastèques de Tourmignies. Pour la première fois les manèges étaient de la partie sur la place de la salle des fêtes (jusqu’à mardi et ce dimanche à partir de 15 heures)

Braderie 2009 (95).JPG

C’est dans une ambiance tant amicale que mercantile que s’est déroulée cette braderie organisée par l’association Tourmivie.

jeudi, 10 septembre 2009

Dès le jeudi 17 septembre, le village va retrouver une boulangerie

dimanche 06.09.2009, 04:46 - La Voix du Nord

| TOURMIGNIES |

Le 31 décembre 1974 le four à pain « L'Incomparable » de Tourmignies s'éteignait. Trente-six ans plus tard la commune, avec l'aide de la municipalité, pourrait bien accueillir, à nouveau, un boulanger pâtissier. Karine et Pascal Catrisse, artisan boulanger pâtissier depuis 25 ans et installés à Pont à Marcq depuis 2007, souhaitaient s'implanter dans une autre commune. «  Nous voulions ouvrir un autre point de vente dans le canton pour faire découvrir davantage nos produits, expliquent les Catrisse. De nombreux clients nous avaient fait savoir que la municipalité de Tourmignies souhaitait favoriser la création de nouveaux commerces dans le village. » Sachant qu'un marché se tenait tous les samedis matin, qu'un cabinet d'ostéopathie et un institut de beauté étaient sur le point d'ouvrir et qu'une zone artisanale avait été définie au plan local d'urbanisme, les Catrisse ont pris contact directement avec le maire, Alain Duchesne, car il n'y avait pas de locaux privés disponibles pour cette activité. Pour l'élu, la solution résidait dans le changement de destination d'un bâtiment public. «  Nous avons proposé un local qui se situe sur la route départementale, face à la mairie et à la garderie, précise Alain Duchesne. Il jouxte l'école et se trouve face à l'arrêt de bus et près de fermes qui vendent leurs produits en direct. Une situation idéale puisque les futurs clients pourront se garer à moins de vingt mètres, sur la place de la salle des fêtes. »
Chez Denis 2009 (123).JPG

L'Épi de la Pévèle

«  Après les avis favorables de la cellule urbanisme de la direction départementale de l'Équipement, de la commission d'accessibilité aux personnes à mobilité réduite, puis de la commission sécurité de la préfecture, nous avons pu transformer ce local communal en local commercial, continue le maire. Après avis des Domaines, nous avons fixé le loyer de manière modérée, notre objectif n'étant pas le profit mais le service rendu à la population. Pour les petits travaux de transformation du local nous avons fait une demande de subvention au FISAC, un fonds d'intervention spécifique à l'artisanat et au commerce. » Pour mener à bien son projet la famille Catrisse a bénéficié de l'accompagnement de son meunier, Les grands moulins de Paris de Vitry-en-Artois et devra recruter de nouveaux apprentis, un boulanger et deux vendeurs. Pour l'ouverture de L'Épi de la Pévèle puisque ce sera le nom de leur enseigne à Tourmignies, le 17 septembre, M. Catrisse et son équipe ont créé à la demande du maire une baguette qui s'appellera l'épi de la Pévèle et que l'on trouvera uniquement à Tourmignies.

 

Stéphanie Blondeau, nouvelle directrice de l'école Jean-de-La-Fontaine à Tourmignies.

| TOURMIGNIES | LA VDN du 8/09/09

Stéphanie Blondeau.jpgCette année, Stéphanie Blondeau qui fait sa première rentrée en tant que directrice d'un établissement scolaire a été chaleureusement accueillie à Tourmignies, à l'école Jean-de-La-Fontaine.Nommée pendant les vacances scolaires, Stéphanie Blondeau, 35 ans, a reçu un très bon accueil de la part du maire, Alain Duchesne, et de son équipe.Elle s'est tout de suite intégrée à l'équipe d'enseignants et d'assistants de l'école Jean-de-la-Fontaine, et nombreux sont les parents qui lui ont souhaité la bienvenue. Stéphanie Blondeau a commencé sa carrière en 1999 dans le Pas-de-Calais, en classe d'intégration scolaire à Annay-sous-Lens. La jeune femme a ensuite été remplaçante pendant plusieurs années dans le Nord avant d'enseigner pendant cinq ans à l'école Paul-Durot de Seclin. En cette rentrée 2009, elle enseigne à vingt-quatre élèves du cycle 3 (CE2, CM1 et CM2) et, pour la première fois, occupe un poste de direction. «  Je suis très contente d'être ici, confiait-elle la semaine dernière. J'aime enseigner, j'aime le contact avec les enfants et je suis en charge d'un niveau et d'un milieu très intéressant. Ma nouvelle fonction de directrice me demande beaucoup de temps et de travail, mais c'est très enrichissant. Les enfants de cette école sont charmants ! » Les premiers projets se mettent déjà en place. Ainsi, le 18 septembre, les enfants vont profiter d'une sortie pédagogique avec l'association SOS Marque, pour une sensibilisation sur la rivière, la faune et la flore et le développement durable. C'est donc une nouvelle directrice ravie d'être là qui va gérer pédagogiquement et administrativement l'école Jean-de-la-Fontaine, qui compte cette année 68 élèves, de la maternelle au CM2.